Le casual gaming nuit-il au jeu vidéo ?

Publié le par Onigiri

Logo-Touch-Generations.jpgDepuis que la Nintendo DS est sortie, nous avons découvert une nouvelle facette du jeu vidéo. Cela faisait des années que le joueur moyen n'était plus représenté par un adolescent boutonneux à lunettes, les mainssuintant sur une manette sale. La PlayStation avait réussi, dans les années 90, à démocratiser ce loisir et à l'étendre aux jeunes adultes, voire aux adultes tout court. Mais depuis un an, cephénomène a pris une ampleur plus importante encore. Depuis sa sortie, la Wii est dans toutes les bouches, et déjà dans beaucoup de salons. Ce phénomène a rapidement été baptisé "Casual Gaming" et traduit tout simplement le fait que monsieur et madame tout le monde, qui ont toujours considéré la Xbox comme un jouet pour leurs enfants, vont enfin s'intéresser aux jeux vidéo. Ce que Sony était à deux doigts de réussir, Nintendo l'a concrétisé.

D'un certain côté, on pourrait penser que les joueurs de longues date, ceux qui ont été élevés à l'Amiga, voire pire, au Vectrex ou à l'Atari 2600, sous les insultes et l'incompréhension de leur entourage, seraient contents de voir enfin leur loisir favori considéré comme un véritable média par une frange majoritaire de la population. Mais ce nouveau visage du jeu vidéo est-il pour autant une chose positive ? Pour l'industrie, qui voit ses ventes exploser (pour Nintendo, tout particulièrement), certainement. Mais que reste-t-il aux joueurs, aux vrais, oserais-je dire, qui ne se contentent pas des lapins crétins et de Mario Party ? Loin de moi l'idée d'annoncer que le jeu vidéo court à sa perte. Mais à force de faire la part belle à Nintendogs, à la Cérébrale Académie, à Wii Sports ou aux lapins crétins, ne risque-t-on pas de voir disparaître, tout du moins s'essouffler, les jeux que nous avons toujours connu, les King of Fighters, les Gears of War, les Zelda et autres Call of Duty qui finiront bien par moins vendre que ces jeux pour Casual Gamers ?

Wii-Tennis.jpgLa meilleure vente sur Nintendo DS depuis sa sortie est Nintendogs. 14 millions d'exemplaires d'un jeu dont le principe est de dorloter un chiot sont en circulation. On est bien loin du concept des jeux violents et sexuels que Famille de France conchie. Si on va chercher sur PC, on constate que la meilleure vente de tous les temps sur cette plateforme, ce sont les Sims. À la deuxième position, et bien pas trop de surprise, les Sims 2. Aujourd'hui, une publicité pour un jeu vidéo donne l'impression que n'importe qui peut jouer. Il y a tout juste dix ans, cette activité étaient réservée aux enfants, de préférence des garçons, qui en demandaient à Noël. Et cette mouvance, les industriels commencent à bien la comprendre, Nintendo le premier. Voir un papy de 70 ans jouer au bowling ou au golf dans son salon, ça donne forcément le ton. Et que penser de WiiFit, qui propose de faire du fitness depuis sa console ? Que penser d'un produit que les gens vont acheter massivement, alors que les bonnes vieilles VHS de fitness n'ont jamais quitté les rayons poussiéreux qui les ont accueilli ?

Du coup, l'image que l'on se fait du joueur de demain va de la jeune fille à la mode au papy fringuant, tous jouant au monopoly sur une console de jeu. Je n'ai pas envie de voir le jeu vidéo devenir un mass media dans lequel l'appel du fric va, une fois de plus, contrôler les masses en nous sortant des jeux faciles et qui vont se vendre à des millions d'exemplaires. Je n'ai pas envie de voir le jeu vidéo repartir du point zéro pour que des gens qui ont chié dessus pendant 20 ans puissent prendre le train en marche. Que les choses soient claires : je n'ai rien contre le casual gaming en tant que tel, du moment qu'il reste un genre et seulement un genre, pas l'essence du jeu vidéo de demain. Ça m'ennuierait que les monopoly, les jeux de poker et autres Wii Sports deviennent les seules productions auxquelles s'intéressent les éditeurs, en abandonnant doucement les joueurs qui les ont amené là où ils sont aujourd'hui.

kawashima.jpgMicrosoft s'y met avec Viva Pinata, Electronic Arts, qui est habitué à faire de la merde dont même les pigeons ne veulent pas, sort Boogie sur Wii et Sony... bon, c'est un monde à part. Combien d'années va-t-il falloir avant que ces jeux, qui ne sont déjà plus marginaux, deviennent le coeur de l'industrie ? Quand va-t-on remplacer Street Fighter par un jeu de boxe sur Wii ? Quand est-ce qu'un vrai jeu incontournable, et à la durée de vie supérieure à 5 heures sur Wii va sortir ? C'est pas gagné, pour l'instant, on préfère le Party Game, le Casual Gaming, et toutes ces tendances de merde avec un nom hype qui rapportent un sacré pactole. Mario Party 8 a beau être une sacré bouse, il se classe quand même dans les meilleures ventes de la Wii. Et je ne parlerais pas de Wario Ware, qui est le deuxième plus vendu derrière Wii Sports.

Bref, je vais faire mon vieux con qui raconte à ses petits enfants pourquoi il ne peut plus prendre l'avion à cause de l'éclat d'obus qui s'est logé dans sa hanche pendant la guerre du Vietnam, mais les jeux vidéo, c'était mieux avant... Mais je vous laisse, je dois améliorer mon score sur "Programme d'entraînement cérébral du Dr Kawashima : Quel âge a votre cerveau ?"
wii-bowling.jpg

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article

anti-casual-gaming 14/08/2008 18:07

Si vous voulez en savoir plus sur le casual gaming venez sur notre blog nous sommes contre mais nous vous expliquons pourquoi!!